Xalien covenant fill jpg pagespeed ic rpycbs72kx

Alien : Convenant – Crash de la franchise

  • Par ribrianne
  • Le 19/03/2018
  • Commentaires (1)

Le 4 mai 2017, la saga de films Alien faisait son grand retour avec Ridley Scott et une formule prenant des airs de retour aux sources. Mon avis ? Pour faire simple : Alien: Covenant, c'est beaucoup de dialogues pour rien (ou si peu !), un casting faible et une intrigue tirée par les cheveux.

"Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper."

Acc 1

C'est en effet Ridley Scott qui, après Prometheus, reprend la franchise Alien pour le grand bonheur des fans (avant la sortie du film bien sûr). Pour le casting, les seuls personnages un tant soit peu développés seront David, Walter et Daniels. Les autres ne sont pas très attachants et les voir se faire tuer ne provoque absolument rien chez les spectateurs. Encore pire : quand l'équipage pleure un personnage que l'on ne connait pas, cela ne suscite pas plus d'empathie envers Daniels...
L'intrigue se déroule environ dix ans après les événements de Prometheus. La première partie du film va s'axer sur le long dialogue et la réparation du vaisseau suite à un incident qui va l'endommager. Toute l'intrigue démarre véritablement au bout de 50 minutes de film lorsqu'une nouvelle planète similaire à la Terre envoie un signal. Bien sûr, les feignasses de l'équipage vont se ruer sur cette planète pour éviter les 7 ans de voyage initialement prévu. Une fois sur place, l'exploration commence et on se dit que le film aussi, mais... non, en fait. 

Daniels et Walter vont découvrir le vaisseau utilisé dans Prometheus pour fuir et qui s'est donc crashé sur cette planète. Bon, classique : pendant l'expédition, deux membres de l'équipage sont infectés par un agent pathogène et nous propose ENFIN une scène autre que du dialogue. En soit, la scène dans l'infirmerie du petit vaisseau est plutôt intéressante et représente une des seules scènes légèrement "horreur" avec une maladie et un xénomorphe inconnu. La scène est intense et fini plutôt mal pour l'équipage qui subit ses 3 premières vrais perte du film. L'action continue encore après l'explosion du vaisseau avec l'apparition de la 2ème créature qui va chasser notre équipage, mais surprise ! L'androïd de Prometheus, David, va les sauver…

A partir de là s'ensuit encore de longs dialogues, un xénomorphe qui tue une personne et se fait descendre en quelques minutes. Dans tout ça, où sont les aliens originaux ? Ils arrivent – créés par David, mais ils sont présents. En très peu de temps, on aura des xénomorphes adultes et des aliens qui sortent en moins d'une heure des personnes affectées, eux aussi atteignant leur taille adulte très rapidement.

C'est ce que j'ai trouvé tiré par les cheveux : la croissance rapide des monstres, ajoutée au fait que David se charge de les créer via la génétique... Tout cela est quand même peu crédible. Pour l'intrigue des ingénieurs lancés dans Prometheus, c'est pareil ! Balayé en trois minutes par notre "méchant robot joueur de flûte" qui a décimé toute la colonie à son arrivée sur la planète.

Alien covenant 58ff801d77136

La traque finale n'a guère plus d'intérêt, car prémâchée par l'équipage qui réussit à diriger l'alien où bon lui semble et à s'en débarrasser comme d'un vulgaire moucheron. Dans mes souvenirs, Alien 1er du nom se déroule lors d'une grande traque dans le vaisseau avec un seul et unique alien... Pourquoi essayer d'intégrer 4 créatures dans le film pour les tuer presque instantanément ?

 
151261
 

La presse était mitigée, mais ne m'avait pas préparé  un film aussi mauvais et absolument SANS horreur comme certains l'avaient annoncés :

 

Closer :

« Ce nouvel opus d'Alien renoue avec l'horreur et la tension sanglante qui ont fait le succès de la première saga, le suspense en moins. »

 

Ouest France :

« Ce dernier épisode est très réussi. Acrochez-vous, ça fait peur ! »

 

ou encore Le figaro :

« Ridley Scott refonde la mythologie Alien sur de toutes nouvelles bases, celles de Prometheus. Mais cette fois, il veut franchement terrifier le spectateur. »

 

Alors oui, le film explique les moindres zones d'ombre d'Alien, mais ne pas savoir faisait peut être partie de la magie de la saga... Ou alors, la presse est simplement bien payée par la Fox pour donner quelques bonnes notes. 

Tout ceci n'est que MON avis personnel, mais je trouve le film inégal dans le partage entre l'action et les dialogues et c'est à dormir dans votre siège de cinéma. J'espère un vrai retour aux sources et moins d'explications de la part de Ridley Scott pour le prochain Alien dont le tournage est prévu pour juillet 2018.

Commentaires (1)

Jenny
  • 1. Jenny | 30/03/2019
C'est difficile à croire. Aquaman https://voirfilms.zone/7649-aquaman-2018.html fait face à l'ennemi.

Ajouter un commentaire

 

REJOINT NOUS !