Naruto photo naruto 973237

Les sagas à rallonge

  • Par ribrianne
  • Le 12/03/2018
  • Commentaires (0)

Aujourd'hui je vais traiter d'un sujet plutôt proche du dossier des revivals : l'abus de saga. Quand certaines personnes essayent d'innover cela ne paye pas toujours, alors pourquoi le faire et ne pas simplement continuer sur des bases solides ? C'est ce que beaucoup font – que ce soit dans la littérature, les jeux vidéo, les mangas, les films et les séries. Je vais vous illustrer cela avec pas mal d'exemples de tous les domaines.

Les jeux vidéo

Les fans de Nintendo vont crier sur Sony qui « n'innove pas » pendant que les prochains jeux de la Nintendo Switch sont le 136ème The Legend of Zelda, le 4ème reboot de Mario Kart ou simplement beaucoup de portages. Désolé pour les fans mais non, Nintendo n'innove pas sur ses franchises – du moins sur les personnages, car oui par exemple Zelda change dans son gameplay tout en restant un Zelda. 

Mais malgré l'émergence de leurs nouvelles sagas à succès, comme The Last of Us ou encore HorizonSony aussi a tendance à rester sur ses acquis. Les prochaines grosses sorties sur la PS4 sont quand même un remake de Crash Bandicoot et un 5ème Uncharted, et ce alors que le géant a réussi à prouver que de nouvelles sagas peuvent porter la console au succès et les jeux au top des ventes. L'avantage de la PS4 est pourtant bien ses exclusivités quand les autres consoles vont surtout rester sur du réchauffé.

Par manque d'exemples et de connaissances sur leurs licences, je ne parlerais en revanche pas de Microsoft : même si utiliser Minecraft en augmentant les prix et en faisant payer des mods...

Les mangas et Alalaanimes

N'en déplaise aux otakus, je m'attaque encore à un sujet sensible : après Nintendo, il est temps de parler des animes et des mangas où l'abus est omniprésent. L'exemple le plus récent est Boruto... Suite à l'arrêt de Naruto Shippūden qui était la suite de Naruto, est sorti Boruto, l'histoire du fils de M. Uzumaki. Plutôt que de créer une nouvelle saga à succès, Masashi Kishimoto continue la même histoire depuis 1999 : 72 tomes du manga, 720 épisodes pour l'anime, 11 films, 34 jeux vidéo… C'est quand même pas mal pour le petit blondinet, alors POURQUOI insister et faire l'histoire de son fils ? Ça suffit non ?

Dragon Ball aussi tire à fond sur la licence avec les chiffres dérisoires de 42 tomes, seulement 591 épisodes (DB, DBZ, DBGT, DBS), 15 films et 64 jeux. Sans oublier les dérivés de l'histoire d'origine avec DB ST ou le remake DB Kai... Qualité ou pas, ça fait beaucoup. Le problème est le même qu'avec les revivals : les grands auteurs ne rencontrent pas toujours le succès escompté avec de nouvelles sagas et donc préfèrent rester sur leurs classiques, les revisiter encore et encore. Tsugumi Ōba et Takeshi Obata pourraient très bien eux aussi proposer un spin-off de Death Note s'ils n'obtennaient pas avec leur nouveau bébé – j'ai nommé Platinum End – la reconnaissance tant cherchée...

6d8d3fafd6ee9aeeaca2c3b300f5e5ae

"Dieu se meurt. Selon la tradition, 13 Anges sont envoyés au Japon et doivent choisir chacun un humain qui recevra le pouvoir de vie et de mort sur les autres hommes pendant 999 jours. Au terme de ce délai, les actions des candidats au poste de Dieu seront jugées et l'un d'eux sera élu pour être le nouveau Dieu du Paradis.

Mirai Kakehashi est un lycéen qui n'espère plus rien de la vie ; ayant perdu ses parents très jeune et étant battu par son oncle et sa tante, la seule famille qui lui reste, il choisit de se suicider en sautant du toit d'un immeuble. Mais il est sauvé de justesse par Nacha, une Ange qui lui offre trois pouvoirs spéciaux et fait de lui l'un des 13 candidats au poste de Dieu.

Dorénavant, Mirai a la capacité de changer les gens qui l'entourent. Mais parviendra t-il à reprendre goût à la vie grâce à ces dons du ciel ?"

J'ai utilisé des exemples de grosses licences pour aborder la question, mais beaucoup d'autres font de même comme le très long One Piece, L'Attaque des titans et ses histoires annexes, ou encore King's Game qui a déjà cinq dérivés différents en romans et en mangas.

Les films

Quand on pense aux séries de films à rallonge, on pense à ???? Fast and Fourious bien sûr, qui va réussir à sortir un 9ème opus de la saga où le but est de faire des courses de voiture avec des méchants et de tirer avec des fusils. Il faut avouer que même si la mort de Paul Walker est tragique et attristante, elle a beaucoup aidé la saga pour la promotion du dernier film...

Fast furious 8 trailer 1

J'ai beau apprécier les films du Marvel Cinematic Universe, je ne peux pas critiquer Fast and Fourious sans évoquer les nombreux films Marvel dont les gens commencent à se lasser un peu. Pour cause ? Une écriture qui manque d'originalité et des scénarios inintéressants. Quinze films du MCU sont déjà sortis, donc je ne compte pas le côté 20th Century Fox qui adapte tous les personnages des X-men sur grand écran.

Les séries

Eh oui, les séries restent quand même les pires dans ce domaine, le meilleur exemple étant Les Experts. Cette série, c'est 336 épisodes sur 15 saisons ; mais c'est pas tout ! Il y a aussi Les Experts Miami avec 232 épisodes sur 10 saisons, Les Experts Manhattan avec 197 épisodes pour 9 saisons et plus récemment Les Expert Cyber avec seulement 32 épisodes pour 2 saisons... Les quatre séries cumulées représentent pas moins de 797 épisodes sur 36 saisons, ce qui est absolument énorme. A titre de comparaison, même Les Simpsons n'ont que 617 épisodes pour 28 saisons ! 

Pourtant, comme pour le reste, certaines chaînes montrent l'exemple (qui n'est que trop peu suivi !) de créer leurs propres œuvres. Je pense notamment à Mr. RobotLegion ou beaucoup d'autres séries Netflix qui sont d'une excellente qualité sans pour autant pomper des œuvres, des idées ou toujours faire des remakes...

Be4dc5bba24f91f6ea5c674ae322d0191fae1c99

Et plutôt que de cracher à toute occasion derrière vos écrans contre la "non-nouveauté" : arrêtez de consommer toutes ces sagas ou taisez-vous et profitez, ce sera mieux pour tout le monde de ne plus subir les avis sans intérêt et autres argumentations qui n'ont pour but que de descendre les œuvres. Car au final, l'erreur provient de nous ; nous-même qui regardons tous les dérivés et séries sans fin ! Les créateurs ne font que profiter de leur succès pour se remplir les poches. Finalement, où est le problème tant que les œuvres restent de bonne facture sans déshonorer les originales ?

Jeux vidéo cinéma série manga film Netflix

Ajouter un commentaire

 

REJOINT NOUS !